EDF a estimé le démantèlement des centrales nucléaires à 15% du coût de construction. Ailleurs dans le monde, les estimations sont beaucoup plus élevées. Par exemple en Allemagne, « le montant des provisions prévues pour le démantèlement correspond à peu près au coût de la construction ».

Le site breton de Brennilis fait figure de cas d’école. Conjointement exploité par EDF et le CEA, son exploitation a cessé en 1985 ; il est toujours en cours de démantèlement.

En 1979, la facture était estimée à 19,4 millions d’euros (en monnaie de l’époque). Elle a depuis été réévaluée à… 482 millions d’euros. Il ne s’agit pourtant, pour EDF, que de démanteler un petit réacteur de 70 MW. La puissance de ceux en fonctionnement est tout autre : 900, 1 300 ou 1 450 MW.

Rapport de la Cour des comptes 2012, Novethic 1er août 2016

La centrale électrique à charbon d’Hazelwood en Australie, d’une puissance de 1.5 GW, a connu un incendie en 2014 qui a duré un mois.

Engie, propriétaire d’International Power depuis 2012, a décidé de vendre le site et de ne plus produire d’électricité à base de charbon, en raison de son impact sur le climat.

Les Echos 26 mai 2016

En 2009, des hackers ont réussi a insérer dans le réseau informatique contrôlant la production électrique des Etats-Unis un logiciel leur permettant d’interrompre son fonctionnement à volonté.

Des études montrent que notre société s’effondrerait en quelques semaines sans électricité, avec des millions de morts par manque de nourriture et de services de base.

Jeremy Rifkin, La nouvelle société du coût marginal zéro, 2014 et références

43% de l’eau consommée en France sert à refroidir les centrales nucléaires.

Lors de canicule de 2009, la pénurie a obligé EDF a arrêter le tiers de ses centrales nucléaires.

Jeremy Rifkin, La nouvelle société du coût marginal zéro, 2014 et références

391 réacteurs nucléaires sont actuellement en fonctionnement dans le monde, pour une puissance de 337 gigawatts (GW).

Leur nombre est en baisse depuis 2002, où 438 réacteurs étaient exploités, pour 367 GW.

Les nouvelles mises en chantier (62 dans 14 pays, dont 24 en Chine, 8 en Russie et 6 en Inde) ne compensent pas la fermeture des réacteurs anciens.

La facture annuelle payée par les ménages pour gérer les déchets a augmenté de 1,2 milliard d’euros soit +24 % entre 2008 et 2012 pour atteindre 6,5 milliards d’euros, sans que le recyclage se soit significativementamélioré puisqu’il n’est passé dans le même temps que de 17 % à 23 %.
« 60% des déchets partent en incinération ou en décharge, souligne
l’UFC-Que Choisir. Dans ces conditions, on ne voit pas comment atteindre l’objectif de 50%de recyclage fixé par l’Europe pour 2020. ».

Les Français produisent en moyenne 530 kg de déchets ménagers par an.

Les Echos 24 avril 2015

La moitié des ressources de pétrole conventionnel, la majorité des ressources de gaz naturel et la quasi-totalité du charbon devraient rester sous terre si l’humanité veut parvenir à limiter le réchauffement à 2°C, capture et stockage du CO2 compris. Presque tous les hydrocarbures non-conventionnels – le gaz de schiste notamment – devraient rester inexploités,

via Nature 5 janvier 2015 Climat : la majorité des réserves d’énergie fossile devrait rester sous terre (Nature) | The Shift Project.