Peugeot

PSA Peugeot Citroen pourrait supprimer jusqu’à 10% de ses effectifs en France face au ralentissement attendu du marche automobile européen, selon des sources syndicales.

Dans un premier temps, 115 emplois seront supprimes sur la base du volontariat et 300 contrats d’intérimaires non renouvelés a Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), une usine d’assemblage de la Citroen C3 dont l’avenir après 2014 et menace, et 180 postes vont disparaitre a Melun-Senart (Seine-et-Marne), selon Les Echos.

A plus long terme, pres de 10.000 postes d’intérimaires, soit près de 10% des effectifs en France, seraient menaces par le premier constructeur automobile français, ajoute La Tribune.

Reuters 23 septembre 2011