Le président d’une commission des Nations Unis qui vient de considérer que le glyphosate (marque Roundup) n’était pas dangereux est vice-président d’un lobby, l’ILSI, financé par quatre cents firmes de l’agro-alimentaire dont Monsanto, fabricant du glyphosate.

Chairman of UN’s joint meeting on pesticide residues co-runs scientific institute which received donation from Monsanto, which uses glyphosate

The Guardian 17 mai 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *